CIRCULATION DES TROTTINETTES ET AUTRES ENGINS DE DÉPLACEMENT PERSONNEL MOTORISÉS (EDPM).LE DÉCRET VIENT DE PARAÎTRE !

Aujourd’hui, 25 octobre 2019, paraît le Décret 0249  2019-1082 du 23 octobre 2019 relatif à la réglementation des Engins de Déplacement Personnel Motorisés (EDPM). Il ne concerne pas seulement les trottinettes mais tous les engins du type des hoverboards, gyropodes, monoroues ou autres.

Ce texte est applicable dès le samedi 26 octobre 2019 sauf lorsque c'est signalé par un astérisque* , son application est alors reportée au 01/07/2020.

Dans notre rubrique "À SAVOIR" nous publierons dans les jours qui viennent l'analyse plus complète du texte.

Il reprend la quasi totalité des éléments que nous vous donnions dans notre article précédent :

Le conducteur

    • Le conducteur doit avoir 12 ans ou plus et un comportement prudent.
    • Le transport de passagers est interdit.
    • Il ne doit pas porter à l’oreille des écouteurs ou tout appareil émettant un son.
    • Il doit porter un vêtement retro-réfléchissant la nuit ou de jour par visibilité insuffisante.
    • Le port du casque n'est pas obligatoire mais très recommandé.
    • Interdiction de pousser ou tracter une charge ou un véhicule.

L'équipement de l'engin

    • Les dimensions de l'engin sont déterminées comme suit : largeur maximale 0,90 m, longueur maximale 1,35 m *.
    • Il doit avoir des feux à l’avant et à l’arrière, des dispositifs retro-réfléchissants sur les côtés, à l'avant et à l'arrière *.
    • Il doit être équipé d'un frein * d'un avertisseur sonore.
    • Sa vitesse doit-être limitée à 25 Km/h.

Les espaces de circulation

    • Ces engins sont interdits sur les trottoirs ou bien être conduits à la main sans usage du moteur.
    • En agglomération
      • Circulation obligatoire sur les pistes et bandes cyclables.
        • Lorsque la chaussée est bordée de chaque côté par une piste  cyclable, ils doivent emprunter celle située à droite, dans le sens de la circulation.
      • À défaut sur les routes dont la vitesse est inférieure ou égale à 50 km/h.
        • Interdit de circuler de front sur la chaussée.
      • À défaut, sur les accotements équipés d'un revêtement  routier.
      • Stationnement autorisée sur un trottoir que s’il n’y a pas gêne pour les piétons.
    • Hors agglomération
      • Autorisée uniquement sur les voies vertes et les pistes cyclables
    • Par dérogation aux dispositions ci-dessus, l’autorité investie du pouvoir de police de la circulation peut :
      • Interdire la circulation des engins sur certaines voies.
      • Autoriser la circulation des engins sur le trottoir, à condition qu’ils respectent l’allure du pas et n’occasionnent pas de gêne pour les piétons.
      • Autoriser la circulation sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 80 km/h, sous réserve que l’état et le profil de la chaussée ainsi que les conditions de trafic le permettent. Dans ce cas : 
        • Le conducteur doit être coiffé d’un casque attaché
        • Porter, soit un gilet de haute visibilité, soit un dispositif rétro-réfléchissant autorisé.
        • Porter sur lui un dispositif d’éclairage complémentaire non éblouissant et non clignotant
        •  Circuler, de jour comme de nuit, avec les feux de position de son engin allumés

Sanctions

    • Non respect des règles de circulation : 35 €
    • Circulation sur un trottoir sans y être autorisée : 135 €
    • Circulation sur un véhicule dont la vitesse n’est pas limitée à 25 km/h : 1500 €

À PROPOS DES TROTTINETTES ÉLECTRIQUES ET AUTRES ENGINS

L'actualité toute récente nous a prouvé combien il est urgent que paraisse la réglementation sur l'usage des trottinettes et autres engins motorisés (appelés EPD motorisés - Engins de Déplacement Personnels) promise fin septembre et que nous attendons avec impatience.

Dès sa parution, nous vous ferons part de la nouvelle réglementation.

Dans les actions de prévention que nous menons, nous abordons régulièrement ce problème. Aujourd'hui faisons le point selon le document publié par le Ministère de l'Intérieur, le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire et le Ministère des Transports. Cliquez ici.

Dans l'état actuel de la réglementation.

Il s'agit en plus des trottinettes, des hoverboards, gyropodes, monoroues ou autres.

Pas de règlementation car n’appartiennent à aucune catégorie du code de la route.

Leur usage est strictement limité aux espaces privés.

Il est interdit de les utiliser sur les trottoirs (sauf à les conduire à la main, moteur coupé), sur les voies de circulation, sur les pistes ou bandes cyclables.

Le projet de réglementation

Le conducteur

    • Le conducteur doit avoir 12 ans ou plus et un comportement prudent.
    • Le transport de passagers est interdit.
    • Il ne doit pas porter à l’oreille des écouteurs ou tout appareil émettant un son.
    • Il doit porter un vêtement retro-réfléchissant la nuit ou de jour par visibilité insuffisante.
    • Le port du casque n'est pas obligatoire mais très recommandé.

L'équipement de l'engin

    • Il doit avoir des feux à l’avant et à l’arrière, des dispositifs retro-réfléchissants sur les côtés, à l'avant et à l'arrière.
    • Il doit être équipé d'un frein, d'un avertisseur sonore.
    • Sa vitesse doit-être limitée à 25 Km/h.

Les espaces de circulation

    • Ces engins sont interdits sur les trottoirs ou bien être conduits à la main sans usage du moteur.
    • En agglomération
      • Obligation de circuler sur les pistes et bandes cyclables lorsqu’elles existent, à défaut sur les routes dont la vitesse est limitée à 50 km/h.
      • Stationnement autorisée sur un trottoir que s’il n’y a pas gêne pour les piétons.
    • Hors agglomération
      • Autorisée uniquement sur les voies vertes et les pistes cyclables

Sanctions

    • Non respect des règles de circulation : 35 €
    • Circulation sur un trottoir sans y être autorisée : 135 €
    • Circulation sur un véhicule dont la vitesse n’est pas limitée à 25 km/h : 1500 €

DES INFOS À LIRE CE MOIS-CI

Deux bilan viennent de paraître ces jours-ci ;

  • Le bilan national du mois de Septembre
  • Le bilan des infractions pour l'année 2018
    On apprend dans ce bilan que le profil type de l’auteur présumé d’accident mortel est le plus souvent un homme (83 %), ayant moins de 12 points sur son permis dans la moitié des cas, et au moins un antécédent judiciaire dans 42 % des cas, sous l’emprise de l’alcool (21 % vs10 % des femmes) et la vitesse (29 % vs 18 % des femmes).

Vous pouvez les consulter dans la rubrique "INFOS MSR"

 

L’AMSRA ÉVOLUE ET SON BLOG AUSSI !

Le monde bouge, l'AMSRA bouge !

Depuis sa création, le blog de l'AMSRA n'avait pas varié, notamment en ce qui concerne la description des différents ateliers.

Or depuis notre création, nous avons beaucoup évolué sur les ateliers théoriques et pratiques, en diversifiant notre offre et en mettant en place de nouveaux outils.

Un logo supplémentaire

Ce nouveau logo est présent aussi bien sur le bandeau du blog que sur nos différentes parutions, il s'agit d'un globe qui est le symbole du vaste domaine de la sécurité routière où rien ne nous est étranger, où tout nous concerne, du piéton au conducteur de poids lourd, du passager au voyageur, de l'enfant au senior.

     

Une offre d'ateliers renouvelée et plus claire

Au fil des années nos ateliers ont beaucoup évolué dans leur composition et dans les ressources pédagogiques mises en oeuvre. Vous les découvrirez en parcourant la rubrique "Ateliers".

Elle contient  le descriptif des différentes actions que nous proposons, déclinées en 5 catégories : "Les addictions", "Le comportement responsable", "Les dangers de la route", "Les risques pris par le conducteur" et "Les transports voyageurs ou marchandises".

Dans chaque rubrique vous trouverez les ateliers proposés qui sont soit théoriques soit pratiques. Chacun d'eux est clairement identifié par un icône :

 

Chaque atelier présente les symboles des conditions nécessaires à sa réalisation.

  • Le public concerné

 

  • Le nombre maximum de personnes pouvant participer à l'atelier

  • La durée de l'atelier

  • Le lieu où peut se dérouler l'atelier

Nous pouvons créer des ateliers théoriques ou pratiques parfaitement adaptés à vos besoins spécifiques.

De nouvelles publications

Après notre nouveau flyer de présentation de l'AMSRA, c'est une brochure remaniée qui présente l'ensemble de nos propositionsPour la recevoir, faites-en la demande dans la rubrique "Nous contacter"

Nos références

N'hésitez pas à consulter la rubrique "Qui sommes-nous" et l'article "Nos références" qui vous permettra de confirmer le sérieux et la compétence de notre association.

ET SURTOUT, RESTEZ PRUDENTS, NOUS VOUS Y AIDERONS !

NOUVELLES INFORMATIONS DE LA PRÉFECTURE DE LA GIRONDE

La Mission Sécurité Routière vient de mettre en place une lettre d'information.

Vous pourrez prendre connaissance de la lettre du mois de juillet en cliquant  sur l'image ci-dessous :

Par ailleurs, je vous invite à consulter l'onglet "Infos MSR" où vous pourrez trouver chaque mois les statistiques du département de la Gironde en matière d'accidentologie.

Participation aux forums de la Conférence des Financeurs du Conseil Départemental de la Gironde

Depuis le mois de Février,  l'AMSRA participe aux forums organisés par le Conseil Départemental et la conférence des financeurs.

Les opérateurs que sont entre autres, les CCAS, CIAS, ont la possibilité de rencontrer les porteurs de projets sur la prévention de la perte d'autonomie des personnes de plus de 60 ans.

Après une présentation générale des actions menées par la conférence des financeurs, chaque porteur de projets, dont l'AMSRA peut présenter les actions qu'il mène cette année.

  • Le 11 Février: forum à Libourne
  • Le 4 mars: forum à Talence
  • Le 6 mars: forum à Mérignac
  • Le 8 mars: forum à Lanton,
  • Le 11 mars : forum à Castelnau/Médoc
  • Le 18 mars : forum à Pugnac
  • Le 20 mars : forum à Toulenne
  • Le 26 mars : forum à Lormont
  • Le 9 avril : forum à Bordeaux.

 

 

Le stand de l'AMSRA au forum de Libourne

LE BILAN 2018 DES ACTIONS DE L’AMSRA

En 2018, nous avons réalisé 77 actions seuls et 64 actions en commun avec la Mission Sécurité Routière soit au total 141 actions.

QUELQUES CHIFFRES

Actions par type d'établissement

Le graphique ci-dessous donne le type d'établissements auxquels se sont adressées les actions,  le nombre d'actions réalisées par l'AMSRA seule (77) et les actions communes Mission Sécurité Routière et AMSRA (64) soit au total 141 actions

Actions par enjeux

Les enjeux de sécurité routière qui ont été abordés  ont été de 285 au total dont 188 pour les actions AMSRA et 97 pour les actions communes.

Actions par public

Les actions organisées par l'AMSRA ont accueilli plus de 14 300 participants. Si nous prenons en compte les actions communes avec la MSR, c'est près de 22 000 personnes.

La convention avec la Conférence des financeurs de Gironde

En 2018, nous avons été retenus par la CONFÉRENCE DES FINANCEURS DE LA PRÉVENTION DE LA PERTE D'AUTONOMIE DES PERSONNES ÂGÉES pour 42 opérations auprès des + de 60 ans sur les 9 territoires de solidarité de la Gironde : Bassin du Val de l'Eyre, Bordeaux, Graves, Haute Gironde, Hauts de Garonne, Libournais, Médoc, Porte de Médoc, Sud Gironde.